La lettre aux professeurs du 3 décembre : le signe d’une grande fébrilité ?

Que Monsieur le Ministre Blanquer tente une manœuvre de dernière minute pour essayer d’amoindrir un mouvement social qui s’annonce puissant, montre la fébrilité et l’inquiétude du gouvernement. Le refus massif de la réforme annoncée par une très grande majorité des salariés du public et du privé prouve que chacun a perçu qu’individuellement il en serait … Lire la suite La lettre aux professeurs du 3 décembre : le signe d’une grande fébrilité ?